La mise en boite

Certains vous diront : « Pour cela ils s’y entendent à VAPEUR 45». Sauf que cette fois il faut éviter les chutes. Mais pourquoi commencer par la fabrication de boites alors que l’on n’a rien à y mettre ?

Et bien tout simplement pour les remplir au fur et à mesure, car la fabrication des Bicyclettes sera, tout comme l’a été celle des SARTHE à son époque, un travail collectif. Chaque petit peloton pourra donc à l’étape répartir dans chaque boîte les pièces réalisées pour chaque machine. Encore faudra t-il utiliser ces boites à bon escient : dans un premier temps elles seront utilisées A L’ENVERS afin de déposer les pièces détachées comme dans un emballage ordinaire. Ensuite elles seront utilisées A L’ENDROIT pour protéger la bicyclette terminée, ce ne sera plus de la mise en boite mais plutôt d’une présentation protégée.

Comme il s’agit de boites en bois cette étape nous emmènera vers la belle forêt de Mormal. Il se pourrait que "Forêt de Mormal" signifie "Forêt noire", ce qui ne serait pas étonnant, tant elle est dense et mystérieuse. C’est l’un des massifs forestiers français les plus grands au nord de Paris, avec ses quelques 9.163 hectares, ce qui est une superficie considérable. Sans compter qu'autrefois, la forêt était encore bien plus gigantesque, comme en témoignent les noms de quelques villes environnantes : Preux-au-Bois, Fontaine-au-Bois, Aulnoye-Aymeries (= aulnes), Le Quesnoy (= le chêne). Autant d'étymologies montrant que ces communes étaient autrefois recouvertes par la forêt.

Dans cette première étape nous allons retrouver certains équipiers du prologue, évidemment puisque le prologue est terminé ils n’allaient quand même pas attendre en regardant les autres tourner les manivelles. Ainsi MICHEL et RAYMOND vont peaufiner les emballages, mais le leader de cette étape sera sans aucun doute notre ami JEAN. C’est du reste le seul qui puisse parler du vélo en connaissance de cause. Coureur solidaire sur les routes du Nord, de France et de Navarre, il est le seul parmi nous à posséder un passé de champion cycliste. (nous avons tous plus ou moins un passé de coureur). Certainement parce qu’il a un cœur gros comme ça, toujours prêt à rendre service. Allergique au port de la casquette (ça fait trop uniforme) il a accepté de la porter à l’envers. C’est également un grand perfectionniste. Avec JEAN la mise en boite c’est de la menuiserie avec tolérance H7.

Michel Boucher Raymond Moroy

Jean Latosi

JEAN, le leader

Cette équipe à bien travailler. La mise boite est à présent terminée et pour une fois la logique est respectée : la 1ère étape s’est terminée… la première. Ce ne sera pas toujours le cas à l’occasion de ce tour du Nord de la BICYCLETTE.

Et voilà bien onze boites pour onze BICYCLETTES