La Chaudière

Une bien curieuse étape. Le col des Viroles, 1ère catégorie, a été franchi sans problème par ce que l’on croyait un échappé. En fait cet équipier courrait seul, son leader ayant semble-t-il endosser le maillot d’une autre équipe. Le ravitaillement étant arrivé l’allure est restée modeste. Il est vraisemblable qu’il faudra renforcer le peloton si l’on veut éviter que l’aventure se termine en queue de poisson, d’autant plus que les équipiers vont devoir s’occuper des goujons supports de dôme et qu’après tout cette étape passe par Boulogne sur Mer port de pêche situé près du point de rencontre de l'Europe du Nord et de l'Europe du Sud, une plaque tournante qui bénéficie d'un système de communication exceptionnel, avec l'autoroute A16 vers Paris, la Normandie et le Benelux, l'autoroute A26 vers l'Est et le Sud-est de la France, le TGV qui permet de gagner facilement Londres, Bruxelles et Paris.

Le tunnel sous la Manche n'est qu'à quelques minutes par l'autoroute.

Grâce à ce réseau, Boulogne sur Mer est à moins de trois heures de Londres ou Amsterdam, et à deux heures de Paris ou Bruxelles, dans une zone géographique où vivent 100 millions d'habitants. En avril GERARD le leader est revenu et en vrai champion il fait un travail conséquent. Certains observateurs prétendent qu’il convient qu’il soit bien encadré, ce qui avouons-le n’est guère gênant puisqu’il s’agit de BICYCLETTE. Il est aussi passé maître dans le domaine de l’innovation, trouvant sa satisfaction lorsqu’il peut démontrer ce que la routine n’avait pas prévu. L’autre équipier pédale seul, sous prétexte d’avancement en âge, mais il rejoint son leader lorsque c’est nécessaire car en définitive il faut avant tout faire onze chaudières.

GERARD le leader. Symbolique, quelqu’un lui tient la main !
ROBERT l’équipier pédale seul, parfois dans la choucroute

 

Début juin 2007 cette équipe a pratiquement réalisé les goujons, entrées d’eau, viroles qui sont stockés en attente. Les onze corps de chaudière sont prêts pour le brasage ainsi que les faces avant et arrière et leurs accessoires

Un support de brasage a été conçu et réalisé afin de faciliter le brasage des 22 faces avant et arrière sur les 11 corps de chaudière.

Le support de brasage L’ensemble support, corps de chaudière et fixations L’ensemble monté
Le 1er juin 2007 il n’en reste que dix à braser !

Nous pensions donc après avoir brassé nos onze générateurs que nous touchions au but de cette étape. Hélas, d’après LAROUSSE (le dictionnaire) Chaudière ce n.f. ( lat. caldaria, étuve) signifie : générateur de vapeur d’eau ou d’eau chaude servant au chauffage, à la production d’énergie. Que nenni, que nenni, d’après ROBERT (le notre pas le dictionnaire) ce n.f signifie générateur mais également tout ce qui l’entoure. Adieu donc podium et bouquet éventuel, il a bien fallu pédaler de plus belle, recuire les tôles, les former sur une matrice œuvre de notre leader, rouler d’autres tôles bref d’équipier chaudronnier nous avons du nous convertir en équipier carrossier. Le vieux allait mettre pied à terre, se mettre martel en tôle n’est plus de son âge. Heureusement le boss a rejoint l’équipe suivi par JOËL. Avec eux les tôles n’avaient qu’à bien se tenir car ils savent redresser les torts et les travers. Un bel exemple d’esprit d’équipe alors que d’autres se cantonnent dans leurs réalisations personnelles.