Chaloupe à vapeur -2-

Pour la deuxième partie de l’étude de la chaloupe à vapeur, nous vous proposons les plans et du lubrificateur du moteur et du déshuileur. Nous parlerons également du montage du moteur dans la chaloupe.

Le graisseur

Nous avons opté pour un graissage à condensation, le plus connu dans le monde du modélisme. Il est constitué d’un réservoir (A) surmonté d’un bouchon de remplissage (B) avec son joint (C). La vapeur arrive par (D) et l’orifice €.  Lorsque la vapeur passe dans la canalisation (D) pour alimenter le moteur, une quantité de vapeur entre dans le graisseur. Celle-ci se condense immédiatement au contact des parois froides. L’eau étant plus lourde que l’huile, elle descend au fond du réservoir et déplace l’huile vers le haut et pénètre alors dans la tuyauterie de vapeur par le même orifice d’arrivée de vapeur. Dans notre graisseur, nous avons ajouté un robinet de purge permettant d’évacuer les condensats vers un réservoir qui sera placé à l’avant du bateau.

   
 Le graisseur monté Les éléments du graisseur 

Plans du graisseur : ici

Le déshuileur

Ce déshuileur à pour fonction de séparer la majeure partie de l’huile des condensats issus de l’échappement. Ceci est très souhaitable dans la mise en place de notre chaloupe afin de ne pas pulvériser de l’huile dans le sillage du bateau. La deuxième fonction est de réaliser un préchauffage de l’eau d’alimentation de la chaudière, grâce à un serpentin placé à l’intérieur de la virole (A). L’ensemble est composé d’une virole avec deux brides (B), d’une partie supérieur permettant l’exhaure de la vapeur (C), d’une partie inférieure permettant d’évacuer les condensats avec l’huile (D). Cette partie inférieure comporte une vis pointeau de fermeture avec presse étoupe. Il est à noter que la vapeur entre tangentiellement à la virole permettant un cyclonage de celui-ci (E).

   
 Les éléments du déshuileur Le corps du déshuileur avant soudure 

Plan du déshuileur : ici

Et la chaloupe...

   

Photo de gauche
Sur cette photo, nous pouvons voir la méthode d'alignement de la ligne d'arbre d'hélice avec l'arbre moteur. L'alignement s'effectue à l'aide d'un manchon calibré muni de deux vis M2,5. Il reste à caler l'embase du groupe de propulsion sur la structure du bateau.

Photo de droite
Sur la photo, nous pouvons voir le montage du moteur avec son accouplement. Sur le tube étambot, nous pouvons apercevoir le graisseur de la ligne d'arbre.

Voici les plans du tube étambot avec graisseur et accouplement : ici