Vérifier les chaudières

Si aucune réglementation officielle ne s'applique à nos chaudières, nous n'en sommes pas moins conscients du danger potentiel que représente un volume d'eau chauffé au delà de 100° et donc sous pression. Ce montage nous permet de vérifier l'étanchéïté et la restistance des chaudières et de les vérifier périodiquement

Généralités

Une vérification, quel qu'en soit l'objet et le résultat, sera sanctionnée par la délivrance ou la mise à jour du carnet d’entretien. Une vérification sera valable si elle est opérée et corroborée par DEUX personnes :

  • un vérificateur nommé en AGO
  • un observateur membre de Vapeur 45

dont une au moins n'a participé ni à la conception ni à la construction de l'appareil vérifié

Les vérifications sont réalisées avec de l’eau déminéralisée à température ambiante à l’aide d’un banc d’essai muni de deux manomètres et d’une pompe à eau.

Les vérifications sont de deux ordres :

  • L'épreuve d'origine chaudière nue (la machine peut ne pas être terminée).
  • Les contrôles périodiques qui s'effectuent chaudière en place sur le modèle muni de ses équipements à l’exception des soupapes.

MODE OPÉRATOIRE DES VÉRIFICATIONS

  1. Préparation du banc d’essai :

    • Remplir la cuve (1) d’eau déminéralisée.
    • Purger le circuit en actionnant la pompe à eau (robinet de purge (9) fermé et robinet d’isolement (5) ouvert)
  2. Préparation de l’appareil :
    • Equiper une ouverture de la chaudière d'un raccord union et connecter le banc d’essai.
    • Obturer les orifices à l’aide de bouchons (8) munis de joints d’étanchéité en laissant une ouverture au point le plus haut
    • Purger la chaudière en actionnant la pompe à eau (3) puis obturer le dernier orifice.
    • Essuyer l’ensemble appareil / banc d’essai afin d’éliminer les traces d’eau.
  3. Montée en pression
    • La montée en pression doit être progressive et marquée d’un palier tous les 1,5 bars. A chaque palier, effectuer un contrôle visuel des soudures et vérifier l’absence de suintement.
    • Fermer le robinet d’isolement (5) une fois la pression de vérification atteinte (deux fois la pression de service pour une épreuve, 1,5 fois pour un contrôle périodique)
    • Attendre la stabilité de la pression.
  4. Vérification
    • Effectuer un examen visuel régulier des soudures accessibles afin de vérifier l’absence de suintement ainsi que des manomètres afin de déceler toutes fissures qu’une chute lente de pression peut signaler.
    • La vérification est terminée au-delà de 90 minutes pour une épreuve et de 30 minutes pour une vérification périodique.
    • La pression indiquée par le manomètre de l'appareil doit être celle indiquée par les manomètres du banc d'essai.

RESULTATS DU CONTROLE

L'appareil sera jugé conforme s'il y a absence de fuite durant la durée de la vérification, c'est à dire que la pression de vérification est restée stable durant toute cette durée et si le manomètre est fonctionnel et juste.

Si la vérification est conforme aux exigences, le carnet d’entretien est établi ou mis à jour en précisant la date, la durée et la pression de vérification, le nom et la signature des deux vérificateurs.

Si la vérification n'est pas conforme, seront inscrits sur le carnet : la date, la durée et la pression de vérification, le nom et la signature des vérificateurs ainsi que le ou les défauts constatés.

schéma de principe du banc

  1. Réservoir ouvert
  2. Crépine
  3. Pompe manuelle
  4. Clapet anti-retour
  5. Robinet d'isolement
  6. Manomètre
  7. Chaudière à tester
  8. Bouchon
  9. Robinet de purge