Construction de la "Sarthe"

Index de l'article

Construite collectivement à 10 exemplaires par tous les membres de l'association et remise à leur propriétaire lors des portes ouvertes au château de Flers à Villeneuve d'Ascq après tirage au sort.

Il ne faut pas croire que « la construction de la machine est relativement simple et peut être entreprise par beaucoup d'amateurs de vapeur vive ne possédant pas d'outillages onéreux ». Ceci est le type de remarque que l’on rencontre dans pas mal de documents traitant du sujet. Il faut savoir tout de même où l’on met les pieds dans ce genre d’entreprise, et c’est pourquoi VAPEUR 45 se propose de définir avec vous le matériel dont il faut disposer chez soi ou chez un ami, pour mener à bien la réalisation de cette locomotive. De même qu’un minimum de connaissances en construction mécanique ( traçage, tournage, fraisage) sont nécessaires.

1 – AVANT DE COMMENCER

Le matériel indispensable :

  • Un petit tour, d’une hauteur de pointe de 50 mm au-dessus du banc suffit, soit actuellement l’UNIMAT 4 ou autre. La tête de fraisage peut être également appréciable pour le perçage par vernier. * Une perceuse d’établi.
  • Une petite meule afin d’affûter les outils.
  • Matériels de traçage, nous définirons dans le « matériels de traçage », les outils suivants : Pointe à tracer, compas, réglet.
  • Des limes.
  • Matériels de brasage : là aussi, nous définirons par « Matériels de brasage » les éléments suivants : Un chalumeau à gaz butane type Oxyflam de 100 g et un autre brûleur de 30 g, de la brasure argent avec son décapant et de la soudure étain avec également son décapant.
  • Un ensemble d’outils que nous détaillerons et que nous attacherons à chaque planche, de manière à rendre indépendante la réalisation de chaque étape que nous allons décrire dans ces pages.
  • La boulonnerie est en inox principalement M2 et M3.

2 – DESCRIPTION DE LA MACHINE

La locomotive est à l’écartement 45 mm, au 1/22eme. Elle a pour dimensions 252 mm de longueur, 92 mm de largeur et 150 mm de hauteur et une masse de 1,8 kg à vide.

Le modèle comporte deux essieux, le diamètre des roues est de 39 mm.

Le moteur est du type oscillant simple cylindre à double effet, placé entre les longerons. Le cylindre a un alésage de 9 mm et une course de 16 mm, ce qui nous donne une cylindrée de 2,03 cm3.

L’entraînement s’effectue par couple conique. Sur l’arbre moteur est fixé un pignon de 15 dents attaquant une roue dentée de 45 dents fixée directement sur l’essieu avant. Il n’y a pas de marche arrière, voulant rester sur un modèle simple.

Le graisseur est du type à condensation.

La chaudière est du type ‘ bouillotte ’ à chauffage extérieur. La contenance est de 153 cm3 (120 cm3 utiles) Elle est pourvue d’un régulateur, d’une soupape, d’un manomètre et d’une valve d’introduction d’eau.

Le brûleur est du type à alcool à trois mèches d’une contenance de 20 cm3.

Machine réelle