Construction de la "Sarthe" - Réalisation

Index de l'article

3 – REALISATION

3-1 DETAILS ET MONTAGE DES ESSIEUX (PL1)

Pour la planche 1, nous entrons dans le vif du sujet par la réalisation des essieux, et pour cela il nous faudra :

Outillage :

  • Le tour plus outils.
  • Alésoirs Ø 5 et Ø 4.

Matière :

  • Quatre rondelles en acier ou en laiton Ø 45 épaisseur 8.
  • Deux axes type stub Ø 5.
  • Du rond Ø 8 en laiton.

Prendre les roues au tour dans le mandrin 3 mors afin d'usiner le côté intérieur, dressez la face, percez ensuite à Ø 3,8 mm et passez l’alésoir Ø 4 mm. Retournez la roue et usinez la face cotée extérieur afin d’obtenir la cote de 7mm. Réalisez ces opérations sur l'ensemble des roues. Il n’est pas rare que l’axe ne soit pas exactement centré. De ce fait, pour être sûr que vos roues soient concentriques, faîtes une pièce (mandrin) dans un jet d'acier Ø 20 en usinant un axe Ø 4 et fileté à M4, ceci afin de reprendre correctement vos roues en vous appuyant sur l'alésage Ø 4. A partir de ce point, pour toutes les roues, le tournage devra être fait sans toucher au mandrin. Vous pouvez maintenant usiner le chemin de roulement Ø 39. Celui-ci étant obtenu à l'outil, on arrondira le sommet du boudin à la lime douce. Faites ces opérations en série afin de bien prendre vos marques au niveau des verniers de votre tour.

Les axes repère 2 seront pris dans du stub Ø 5 et seront tournés sur les extrémités à Ø 4 pour emmanchement serré des roues.

Les paliers repère 3 ne présentent aucune difficulté d'usinage. La cote 5,3 est à vérifier en fonction de la chaîne de côtes de votre axe et du châssis.

Nous devons maintenant monter les deux essieux. Chaque essieu est composé de 2 roues calées sur un axe avec, pour l’essieu avant, la roue du couple conique.

3-2 DETAILS DU CHASSIS (PL2)

Pour le châssis, nous conseillons tout en acier bien que le laiton puisse être utilisé également sans problème.

Outillage :

  • Matériel de traçage
  • Le tour et la colonne de perçage.
  • Forets Ø 1,6 – 2 - 3 et 6.
  • Tarauds M2, M3.
  • Alésoir Ø 6.
  • Limes

Matière :

  • Tôle acier épaisseur 2mm
  • Plat acier 33x30 épaisseur 6.
  • Rond acier Ø 8.
  • 8 vis M2 longueur 6.
  • 2 vis M3 longueur 10.

Les longerons, repère 1, sont réalisés en acier doux épaisseur 2 mm. Deux plats de 25 x 205 mm. La principale difficulté réside dans l’alignement des deux alésages passage des bagues d’essieux diamètre 6 mm. Une méthode consiste à préparer les deux longerons, de fixer l’ensemble des pièces par des vis M3 par exemple, et de percer les passages des bagues au diamètre 5.8 mm, et de finir à l’alésoir de Ø 6 mm. L’écartement des essieux ne porte pas à conséquence car il n’y a pas de bielle d’accouplement. Pour le reste, il n'y a pas de problème majeur. Le dégagement de 15 x 10 mm nous permettra, au moment de l’allumage, d’introduire l'allumette.

L'écartement du châssis et la fixation du tablier s'effectuent à l'aide de deux parallélépipèdes en acier de 6mm d’épaisseur. Un rond diamètre 8 maintiendra l’écartement au centre du châssis.