Construction de la "Sarthe" - Peinture

Index de l'article

 

4 – PEINTURE

Votre locomotive tourne maintenant correctement. Vous n’avez plus de problèmes de fuites. Les réglages ou autres détails mécaniques sont également résolus. Vous allez passer à la partie décoration de votre machine. Pour obtenir une peinture soignée, il faut procéder pièce par pièce au pistolet, après démontage complet, dégraissage au trichloréthylène, et application d’une primaire de base type phosphatant. Manipulation des pièces avec des gants. Après peinture de finition, en accord avec la peinture primaire, remontage de l’ensemble.

5 – MONTAGE ET DEMONTAGE

Ordre de montage :

  1. Montage des accessoires de la chaudière. Soupape (Etanchéité par frein filet). Régulateur (Etanchéité par frein filet). Manomètre (Etanchéité par frein filet). Alimentation en eau.
  2. Montage de la chaudière avec la jupe et la tuyauterie d’exhaure sur le tablier à l’aide de 4 boulons M3x6.
  3. Montage des essieux sur le châssis.
  4. Placez les bagues sur le centre des axes, placez les essieux en glissant les coussinets depuis le centre vers les encoches prévues à cet effet dans les longerons. Clavetez à l’aide d’un morceau de corde à piano longueur 10 mm que vous plierez à chaque extrémité.
  5. Montage du moteur à l’aide de 4 vis M2 x 4.
  6. Montage du tablier sur le châssis à l’aide de 2 vis M3 x 6.
  7. Montage de la jupe avant à l’aide de 2 vis M2 x 6.
  8. Montage du tampon avant à l’aide d’une vis M3 x 12.
  9. Branchement de la tuyauterie d’alimentation plus la tuyauterie d’exhaure.
  10. Montage des jupes latérales sur le tablier à l’aide de 4 boulons M2 x 6.
  11. Montage de la jupe arrière à l’aide de 2 vis M2 x 6.
  12. Montage du tampon arrière à l’aide d’une vis M3 x 12.
  13. Pose de la toiture.
  14. Mise en place du brûleur à l’aide de la goupille et mise en place du tube silicone Ø 4/6.

Ordre de démontage :

Ordre inverse de celle du montage.

6 – PREPARATION AVANT LA CHAUFFE

MATERIELS NECESSAIRES

  • Une seringue à huile pour la vidange et le remplissage du lubrificateur. Capacité de la seringue : 5 à 10 CC. Vous aurez préalablement collé sur l'embout un tube laiton Ø 1 / 2 d'une longueur de 60 mm.
  • Un miroir du type dentiste afin de vérifier la flamme du brûleur
  • Chiffons pour nettoyage de la machine
  • Une paire de gants
  • De l'huile vapeur
  • De l'alcool à brûler
  • De l'eau déminéralisée.

LUBRIFICATION

Votre machine comporte un moteur qui doit impérativement être lubrifié pendant sa marche. Pour cela, enlevez le capuchon du lubrificateur et remplissez ce dernier d'une huile épaisse pour cylindre à vapeur. Refermez le capuchon. Ensuite, retournez la machine et huiler toutes les parties mobiles, coussinets, pignons, manetons.

EAU

Remplir la chaudière avec de l'eau déminéralisée type "fer à repasser" que l'on trouve dans toutes les grandes surfaces. Evitez l'eau de pluie car elle est généralement acide. Remplissez la chaudière jusqu'à se que l’eau jaillisse de la soupape.

COMBUSTIBLE

Par le tuyau de silicone de 4/6 mm de diamètre, introduisez, à l'aide d'une seringue ou à l'aide d'une bouteille en plastique souple avec gicleur, environ 20 ml d'alcool, arrêtez lorsque l'alcool s'écoule par le tube de trop plein. Nettoyez l'excédent. ATTENTION, bien sûr de ne pas effectuer cette opération à proximité d'une flamme ! Attendez quelques minutes et introduisez une allumette dans l'encoche du châssis prévue à cet effet. Vérifiez, à l’aide du miroir, que les 3 mèches soient bien allumées.

7 – MISE EN CHAUFFE

Votre machine est donc prête, vous venez d'allumer les 3 mèches. Au bout de 5 minutes, vérifiez le manomètre, la pression doit être à environ 2 bar. Le levier de commande du régulateur étant en position fermeture, dirigez celui-ci vers la gauche et pousser la locomotive à la main. Attention aux projections !

Un rodage est nécessaire avant d'obtenir le rendement optimal

Si la machine déraille, et que vous avez des difficultés pour la remettre en place, souffler la flamme. Attendez un peu que la machine refroidisse ou munissez-vous de gants. Vérifiez qu'il n'y a pas d'écoulement d'alcool pendant ce problème.

La tenue en pression peut être maintenue indéfiniment. Il suffit de remplir régulièrement la chaudière à l'aide de la pompe à eau (Plan disponible sur demande à Vapeur 45).

Il n'y a pas de niveau d'alcool, ni de niveau d’eau, mais avec un peu d'expérience, il vous est facile de définir les périodes de remplissage.

8 – ENTRETIEN

A la fin de la séance, videz la machine de l'eau contenue dans la chaudière, en retirant la soupape. Retirez le réservoir d'alcool, videz éventuellement celui-ci ou finissez de brûleur l'alcool contenu dans les mèches. Essuyez la machine et graissez les éléments en acier afin d'éviter l'oxydation. Videz le graisseur de son eau condensée en vous servant d'une seringue à huile. Vérifiez les mèches, n’hésitez pas à les changer, de manière à retrouver une machine prête à l’emploi lors de votre prochaine sortie.

Vérifiez les joints et resserrez éventuellement les vis et écrous. Avec ce minimum de soins, votre machine vous assurera des plaisirs pendant des années.